Aller à la recherche

Parlons conservation - La congélation des collections

Pourquoi et comment congeler les collections mouillées ?

Fiche pratique sur la congélation des livres, archives et autres documents papiers.

Informations générales :

La congélation est le plus sûr moyen de stabiliser au plus vite les documents mouillés ; elle va stopper toute déformation physique et tout développement microbiologique. La congélation doit être mise en place le plus tôt possible et les documents amenés très rapidement à des températures de -30°C à -40°C (Il aurait été observé que les cristaux de glace produits sont plus petits et entraînent moins de dégradation au sein des molécules de cellulose). Le document peut ensuite être ramené à -18°C et conservé tel que pendant un temps indéfini. Attention la congélation arrête le processus de développement microbiologique mais ne l’éradique pas, une désinfection sera nécessaire après séchage du document

 

Méthode d'emballage :

 

Disposer les biens culturels dans des boîtes ou des bacs solides et imperméables, en prenant soin de séparer chaque élément avec du papier sulfurisé ou siliconé. Emballer les objets ou documents fragiles individuellement, dans du papier sulfurisé ou siliconé, ou encore dans des sacs à congélation ; exprimer l’air des sacs en pressant doucement des mains tout en évitant d’appuyer sur l’objet. Ne pas surcharger les contenants. Indiquer le contenu de chaque boîte ou sac à l’aide d’un stylo-feutre indélébile ou d’un crayon gras. Ne rien écrire sur les biens culturels eux-mêmes.

Pour des petites formats comme des livres, ils doivent être emballés individuellement dans des sacs plastiques de type congélation. Les sacs plastiques sont fermés par une étiquette adaptée à un usage frigorifique sur laquelle sera reportée la cote au feutre indélébile. Les documents sont disposés à plat pour éviter les déformations. Attention prévoir une augmentation du volume des documents congelés, il ne faut donc pas tasser les documents dans les caisses. Les brochures ou liasses de feuilles sont rassemblées par paquets de 3 à 5cm d’épaisseur, séparés par des plaques en polypropylène ou à défaut de sacs plastiques servant d’intercalaire (cette opération doit permettre de séparer les différentes liasses après congélation).

En ce qui concerne les cartes et plans, il est nécessaire de les laisser roulés pour la congélation afin de ne pas les déchirer et les déformer.

Des sacs de congélation peuvent être utilisés mais aussi des sacs en polypropylène (donc aussi des sacs poubelles).

 

Avertissement

La congélation augmentera le volume des collections, il est important de ne pas trop les serrer dans les caisses. Dans le même esprit, ne pas faire de trop gros blocs afin de pouvoir décongeler au  fur et à mesure.

Ne surtout pas congeler :

  • Les manuscrits
  • Le cuir
  • Métal oxydable
  • Pierres, marbre, terre cuite...
  • Plâtres
  • Ivoires

 

Sources :

-Bibliothèque nationale de France-Direction des services et des réseaux - Département de la conservation Rédacteurs : Stéphane Bouvet (laboratoire)/ Anne Quensière (atelier restauration) – sept. 2007

-Site du Centre de conservation du Quebec : https://www.ccq.gouv.qc.ca/

-Site Cosadoca (Suisse) : https://www.cosadoca.ch/